• fr
  • en

Bienvenue à Bangkok

Bangkok, capitale de la Thaïlande

Grande métropole composée d’immeubles, de centres commerciaux et de gratte-ciels, Bangkok est le coeur économique de la Thaïlande. Véritable moteur de développement, il s’agit d’une destination privilégiée pour les familles en quête de nouvelles perspectives.

Avec près de 20 millions d’habitants, Bangkok constitue ainsi l’une des métropoles les plus peuplées d’Asie, répartie sur 1 569 km2

Ville dynamique au carrefour de l’Asie du Sud-Est, Bangkok est aussi un univers où se côtoient modernité et traditions. Tout pour vous garantir une expatriation enrichissante !

Afin de faciliter votre intégration en Thaïlande, l’association Bangkok Accueil vous propose des activités de découverte de la ville, animées par des bénévoles francophones. Bénéficiant d’un réseau de correspondants et de référents par quartiers de dans la capitale, ce dispositif permet aux nouvelles familles de tisser un réseau immédiat avec vos voisins afin d’aborder des questions d’ordre pratique.

Pour vous tenir informés, les médias francophones tels que le Petitjournal (édition Bangkok), Gavroche Thailande, Expat.com ou encore thailande-fr.com couvrent régulièrement les actualités du pays.

Les groupes Facebook tels que celui du Lycée Français International de Bangkok, Blabla Bangkok ou les Français à Bangkok peuvent fournir des avis quant à l’organisation de al vie au quotidien.

Quelques conseils sur la culture thaïe

Afin d’éviter tout malentendu et éviter des impairs culturels malheureux, il est vivement conseillé d’observer certaines traditions au quotidien.

• L’étiquette en société :
perdre la face est la pire des choses qui puisse arriver à un asiatique, et en particulier à un thaï. Toute manifestation de colère est considérée comme vulgaire et déplaisante.

• L’accueil :
on se salue en Thaïlande non pas en se serrant la main, mais en joignant ses deux mains devant son visage, dans un geste de prière : c’est le “Waï”.

• La hiérarchie sociale :
il existe une très forte hiérarchie sociale et familiale. Les “phu yaï”, personnes importantes par rapport aux personnes subalternes : les secondes doivent montrer de la déférence envers les premières.

• Le patriotisme :
les Thaïs sont profondément patriotes. Critiquer leur pays est une offense grave dont il vaut mieux s’abstenir si l’on veut entretenir de bonnes relations avec ses hôtes. La radio et la télévision diffusent chaque jour, à 8h et à 18h, l’hymne national : “kao rot tong chad” (salut au drapeau).

• La royauté :
les Thaïs vénèrent la famille royale et toutes remarques désobligeantes sur les membres de la famille royale sont mal perçues, surtout quand elles viennent d’un étranger.

• La religion :
toute représentation du Bouddha, quel que soit sa taille ou son état, est considérée comme sacrée. Il est vivement conseillé de ne jamais monter sur une statue pour prendre des photos, sous peine d’amende.

• La perception du corps :
pour les Thaïs, la tête est considérée comme la partie la plus noble du corps humain. Pour cette raison, toucher la tête de quelqu’un est considéré comme un manque de savoir vivre. À l’inverse, les pieds sont les parties les moins nobles. Il est donc très impoli de montrer quelqu’un ou quelque chose du pied.